Siège de bureau professionnel

L’intérêt de posséder un bon siège de bureau professionnel est indispensable pour votre santé. En effet, il n’y a rien de pire qu’un siège mal conçu. Votre dos mérite qu’on en prenne soin. Pensez-y, c’est cela qui doit guider votre choix de siège, pour votre plus grand confort.

Un siège à vie, ça vous dit ?

« Un bon fauteuil est un fauteuil qui dure toute votre vie ». Ce slogan date heureusement d’une époque révolue. De nos jours, les choix de sièges sont larges : des chaises de bureau aux fauteuils de bureau ou de direction, sans oublier les tabourets ergonomiques ou les sièges assis-debout, il est évident que nous sommes à même de céder régulièrement à la tentation de l’un des derniers modèles sortis.

L’état de siège, dans l’histoire

Il fut un temps où le fauteuil avait un rôle hiérarchique. Plus il était surélevé et imposant, plus le personnage qui avait le privilège de s’y installer était chargé du pouvoir, si l’on se référait aux empereurs de la Rome antique ou aux pharaons de l’Égypte ancienne. Le fauteuil de direction de ces temps-là était connu sous le nom de trône. Même si aujourd’hui votre chef d’entreprise s’est positionné au niveau de ses collaborateurs, son siège reste toujours du domaine du sacré. Sous Louis XIV, un dénommé Charles Le Brun, issu de la Manufacture royale des Gobelins, s’était vu charger de la confection de sièges pour le palais de Versailles. Plus tard, l’Empereur Napoléon goûtera à son tour au fauteuil souverain, d’un style représentatif de l’homme avec des structures dorées et un velours sombre, et des pieds en forme de pattes d’un fauve royal connu.

Sur plusieurs décennies, nos présidents français ont imposé leur goût personnel : Charles de Gaulle et son modèle Louis XV. VG d’Estaing change de fauteuil mais reste dans la même époque. Georges Pompidou et François Mitterrand firent appel aux services d’un créateur.

Les problèmes de dos, un chef d’État américain des années 50-60 les subissait régulièrement. Pour John F. Kennedy, seul un fauteuil à bascule soulageait ses douleurs. Beaucoup plus tard, Barack Obama optait pour des fauteuils en cuir à roulettes. L’un des fauteuils portait une plaque à son nom, où était inscrit le jour de son investiture.

Les femmes avaient le siège plus modeste, cependant la chaise ordinaire de Marie Curie ne l’a pas empêché de décrocher 2 prix Nobel. Quant à la chancelière Angela Merkel, elle utilise un siège classique avec des roulettes, un dossier fin, réglable et ergonomique.

Des sièges à roulettes qui augmentent vos performances

Nos fauteuils et chaises de bureau sont conçus pour votre bien-être, et le fait d’être bien dans son fauteuil, c’est aussi être bien dans son travail. Se donner toutes les chances d’offrir le meilleur de soi-même. Votre employeur profitera ainsi de la qualité de votre travail et de cette façon, son entreprise prospèrera d’autant plus. Un siège sur lequel vous êtes à l’aise est aussi important qu’un costume dans lequel vous vous sentez bien. Une bonne assise dans la société et les contraintes disparaîtront, avec votre mal de dos.

Les chaises de bureau

La chaise de bureau est sans doute la plus utilisée dans le monde du travail. Elle est légère, pratique quand vous avez à vous déplacer rapidement, et que votre journée au bureau vous contraint à naviguer entre plusieurs postes à l’intérieur de la société. Ces chaises ont d’ailleurs été imaginées pour vous assurer un maximum de confort. Le mécanisme de l’assise, l’inclinaison du dossier, tout a été étudié pour vous fournir la souplesse et la dynamique dans vos actions et vos déplacements. Les matières qui composent ces sièges sont en général du polypropylène recouvert de tissu ou du simili cuir. Les formes modernes sont très variées, les couleurs parfois osées, tel ce vert citron du modèle de la chaise de bureau ROYAL, et son dossier capitonné, sa manette de réglage de hauteur, ses pieds en métal chromé munies de 5 roulettes, ainsi qu’un système lui permettant de pivoter à 360°, un must pour vos lombaires. À signaler que sur plusieurs modèles les accoudoirs sont à votre bon vouloir.

Fauteuil mon beau fauteuil !

Côté fauteuil de bureau, le cuir va vous séduire et les formes vous laisseront imaginer que vous êtes prêt pour un décollage digne de la conquête spatiale. Certains designs semblent en effet s’être inspirés de films futuristes. L’un des meilleurs exemples en est le modèle gris Oswald. D’autres couleurs, souvent alliées au noir, concèdent à ses fauteuils un look qui laisse pantois.

Votre bonheur vous le trouverez peut-être dans le style vintage, et son dossier en polyuréthane qui se rapproche du cuir. Ce modèle joliment nommé « Rosemarie », existe en deux couleurs : marron et noir. Une classe indémodable qu’on attend de ce genre de fauteuil aux accoudoirs chromés.

Le fauteuil est roi

La différence entre le fauteuil de bureau et le fauteuil de direction c’est une plus grande aisance, la qualité du dossier en mousse polyuréthane recouvert de cuir vachette ou du tissu, davantage de souplesse avec un confort lombaire amélioré par un mécanisme synchrone, un déplacement silencieux, des roulettes avec freins, le dossier ergonomique avec appui-tête intégré est réglable sur plusieurs positions, en fonction du poids de l’occupant, le vérin à gaz pour le réglage de la hauteur… Bref ! Une direction assistée « haut de gamme », à l’image d’une voiture de luxe, la quintessence de ce qu’un fauteuil peut apporter pour le prestige de la société. Les dirigeants, au tempérament sportif, apprécieront le modèle Malte dont le design et les qualités sont dignes d’une voiture de course.

Tabouret ergonomique, un grand choix de designs et couleurs

Le côté pratique du tabouret n’est pas réservé aux petits bars de salon, il peut être utilisé dans n’importe quelle pièce. Il complémente souvent le manque de chaises dans vos réunions de famille, ou d’amis, autour d’une table. Ces tabourets, très esthétiques, sont réglables par vérin à gaz (certains modèles jusqu’à une hauteur de 80 cm), et leurs revêtements s’accordent aisément avec votre mobilier : entre la laine, le tissu, le polyester, le cuir… Le piétement en polypropylène, en plastique ou en acier…

Prenez vos aises avec vos chaises

Comme vous l’aurez compris, vous devez retrouver une aisance naturelle dans le siège de bureau que vous aurez choisi. Prenez une bonne assise au fond du siège, c’est primordial. La hauteur du dossier doit être réglée pour un bon positionnement des lombaires, ainsi que la tension de basculement qui ne doit pas demander d’effort. Placez bien votre corps dans une position correcte, évitez de croiser les jambes. Les deux pieds doivent rester au sol ou être légèrement relevés sur un repose-pied. Vos accoudoirs à régler en fonction de la hauteur de votre bureau. Vous trouverez d’ailleurs un grand choix de bureaux, également réglables, pour vos chaises et fauteuils : bureau ergonomique, bureau d’angle, bureau de direction… Visitez la page des bureaux, vous ne le regretterez pas, et cela peut aussi vous aider à choisir le siège qui vous conviendrait. Pensez à varier vos positions, et ne pas rester assis durant des heures, une pause-café s’impose parfois, en station debout dans l’idéal, et une petite marche pour remettre les muscles en mouvement, indispensable pour votre santé.

Résultats 1 - 45 sur 133.

Voir plus de filtres

Résultats 1 - 45 sur 133.
Résultats 1 - 45 sur 133.
X
Voir tous les avis >