Savez-vous qu’une chaise de bureau bien configurée est l’une des clés pour gagner en efficacité dans son travail ? En effet, quand vous êtes bien installé, votre concentration est à son maximum. Cela vous permet d’être plus productif. Régler correctement sa chaise de bureau tient autant d’un besoin de confort que d’une nécessité de se prémunir de certains troubles liés au travail. Cette manœuvre ne se fait pas de façon aléatoire et doit être réalisée en suivant des paramètres précis. Lesquels ? Découvrez la réponse dans ce qui suit.

Chaise de bureau : un composant essentiel du poste de travail

Un poste de travail se juge à la qualité de ses composants, notamment la table et la chaise de bureau. Du fait de leur importance, ces éléments doivent être choisis avec soin. On préfèrera un bureau réglable à un poste de travail statique qui se révèlera plus contraignant que pratique à l’usage. S’il y a bien un élément à ne jamais prendre à la légère, c’est bien la chaise de bureau. Outre sa qualité intrinsèque, son ergonomie doit aussi être prise en compte. Elle dépendra de sa capacité à s’adapter à la morphologie de la majorité des utilisateurs.

Pour être sûr de faire le bon choix, il faut prêter attention à certaines caractéristiques :

  • Chaise de bureau pivotante
  • Présence d’un support lombaire et d’appui-bras réglables
  • Un dispositif de réglage facile d’accès
  • Assise inclinable et réglable en hauteur
  • Chaise idéalement dotée de 5 pieds avec des roulettes

Pour éviter qu’il y ait trop d’espace entre la chaise et le bureau, choisissez des appui-bras d’au plus 25 cm de long.

De façon générale, on privilégiera une chaise de bureau qui fait corps avec son utilisateur et qui accompagne ses mouvements. C’est un point sur lequel il ne faut pas transiger pour bénéficier de conditions de travail optimales. Mais faire l’acquisition d’un matériel de qualité est loin d’être suffisant. Savoir l’adapter à ses besoins et à sa morphologie est primordial. Comment faire ?

chaise de bureau contemporaine

Trouver la bonne hauteur d’assise

En effet, la hauteur d’assise est le premier paramètre sur lequel vous devez porter votre attention. Une assise trop haute ou trop basse est une cause d’inconfort. Pour trouver la hauteur adéquate, il vous suffit de suivre une méthode aussi simple que pratique. Elle consiste à se tenir devant la chaise et à régler l’assise jusqu’à se qu’elle se retrouve à la même hauteur que vos genoux. Au final, cette configuration permet d’avoir les pieds bien à plat au sol en position assise, même avec le dos bien collé au dossier. C’est l’idéal pour éviter de provoquer des douleurs dans les jambes.

Qu’en est-il de la profondeur d’assise ?

Surtout, ne négligez pas la profondeur d’assise. C’est un facteur déterminant si vous souhaitez garder une position confortable le plus longtemps possible. Comment savoir si vous avez la bonne profondeur d’assise ? Avec la bonne configuration, il doit y avoir un espace d’environ 3cm entre la partie avant de l’assise et l’arrière de votre genou.

Les appui-bras

D’abord, les appui-bras sont indispensables dans le sens où ils permettent de soulager vos épaules en servant de support à vos bras. Toutefois, il convient de préciser qu’en fonction du modèle de chaise dont vous disposez, les options de réglage des accoudoirs peuvent être limitées. Assurez-vous donc qu’ils puissent être réglés au minimum en hauteur. En l’occurrence, les appui-bras ne doivent être ni trop hauts, ni trop bas.

Pour trouver la bonne hauteur, prenez place sur votre chaise de bureau et ajustez les accoudoirs jusqu’à ce que vos bras fassent un angle de 90°. Les appui-bras ne doivent qu’effleurer la partie basse de vos coudes. Ensuite, il est important que le plan de travail et les accoudoirs soient à la même hauteur. Par contre, si vous constatez qu’ils restreignent vos mouvements, abaissez-les. Ainsi, vous aurez de la place pour vous rapprocher de la table de bureau et y poser directement vos avant-bras. Egalement, vous préservez vos poignets tout en permettant à vos épaules et vos bras de se reposer.

fauteuil de bureau

Le dossier de la chaise de bureau

Un dossier bien configuré vous épargnera les douleurs de dos. Si votre dossier est bien réglé, sa surface de contact avec votre dos sera la plus grande possible. Ainsi positionné, vous ressentirez moins les tensions auxquelles sont exposés vos lombaires. Evidemment, il est important de rester le plus droit possible. Pour éviter tout inconfort, il est recommandé d’opter pour un siège de bureau avec un soutien dorsal. Si tel n’est pas le cas, il est possible d’en trouver sous forme d’accessoires.

Par ailleurs, les chaises de bureau sont aussi dotées d’un mécanisme anti-retour grâce auquel le dossier s’adapte à la pression de votre dos. En pratique, c’est un système dont l’ajustement se fait via une molette qu’il suffit de visser ou de dévisser pour obtenir le réglage approprié. Il permet d’accorder la résistance du dossier à vos mouvements, même quand vous penchez votre buste en arrière.

L’appui-tête

Aussi appelé têtière, l’appui-tête fait office de soutien pour votre tête. Il doit être positionné au creux de votre nuque afin d’éviter que votre coup se raidisse. La fatigue se fera aussi sentir moins vite si la têtière est à la bonne place.

Le choix de la chaise de bureau : l’utilisation compte

Bien sûr, les habitudes de travail conditionnent le choix d’une chaise de bureau. Selon que votre utilisation de cet équipement soit intensive ou modérée, les besoins ne seront pas forcément les mêmes. Si vous restez en position assise pendant plus de 5h par jour, pensez à vous offrir un siège de bureau avec au moins, une assise et un dossier réglables. Si le temps de travail monte à 8h, il est fortement recommandé d’investir dans une chaise qui intègre un mécanisme basculant centré ou décentré.

Pour rester bien en place, préférez les revêtements de siège faits en tissu respirant et anti-dérapant. En effet, cela vous permettra non seulement d’évacuer facilement la chaleur et l’humidité, mais vous évitera aussi de glisser sur la chaise.

Note importante : pour l’exécution de tâches requérant de la précision, faites le choix d’un siège avec des pieds à patins.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail