Un matelas, cela s’use, comme tout objet de notre quotidien. Plus lentement, probablement, mais de manière aussi certaine ! N’oubliez pas que vous l’utilisez environ un tiers de votre vie ! En moyenne, nous changeons notre matelas tous les 12 ans en France. Alors comment savoir s’il est temps de remplacer ce bon vieux compagnon nocturne ? Et surtout, comment choisir un bon ? Voyons tout cela ensemble.

Matelas

Matelas fatigué : les signes qui ne trompent pas

Et oui, lui aussi fatigue au bout d’un certain temps. Cela s’observe lorsque vous le regardez, bien sûr, mais cela s’observe également lorsque vous écoutez votre corps.
Mais comment repérer qu’un matelas est usé ? Dans un premier temps, tout simplement à son âge ! En effet, il est courant d’estimer sa durée de vie moyenne à 10 ans, selon sa qualité. Évidemment, au bout de 10 ans, celui-ci peut vous paraître aussi fringuant qu’au premier jour de votre rencontre. Quelques signes peuvent néanmoins vous convaincre de remplacer ce fidèle compagnon. S’il émet des craquements, grincements, crissements à chaque fois que vous bougez, ce n’est pas bon signe.
De même, un matelas qui perd en fermeté doit être remplacé, d’autant plus si vous constatez qu’il ne retrouve pas sa forme initiale une fois que vous avez quitté votre lit. Enfin, si vous êtes réveillé(e) par chacun des mouvements de votre partenaire, cela signifie également que le grand âge guette votre literie.

Que me dit mon corps ?

Un mal de dos qui se répète le matin au lever, une sensation de fatigue, l’impression que vous dormez mieux ailleurs… Autant de signes qui peuvent provenir d’un matelas usé et vous indiquer qu’il est temps de renouveler votre literie.
Par ailleurs, nous évacuons une quantité non négligeable d’humidité durant la nuit. Selon le climat plus ou moins humide de votre chambre, cela peut favoriser le développement de bactéries ou d’acariens. Des allergies inhabituelles peuvent être aussi pour vous le signe qu’il est vieillissant.
Enfin, avec le temps, votre morphologie change : croissance pour les enfants, prise ou perte de poids pour les adultes, autant de facteurs qui vont jouer sur la durée de vie de votre literie.

Matelas

Comment choisir mon futur matelas ?

Vous voilà en train de parcourir les différents matelas… Et là, c’est la panique : trop de choix, trop de prix différents, trop de labels ou de certifications qui s’affichent devant vos yeux. Comment s’y retrouver ?
• Essayez des matelas de différentes fermeté avant d’acheter, en position dorsale et latérale. La manière dont vous vous sentez vous guidera. Si allongé sur le dos, vous arrivez à glisser votre main entre vos reins et le matelas, ce n’est pas bon, le matelas est trop ferme.
• Privilégiez un garnissage en matière naturelle (coton, laine etc…) qui tolère mieux l’humidité que les matières synthétiques.
• Les matelas à ressorts sont réputés pour leur fermeté et leur robustesse. Ils font cependant parfois un peu de bruit, et les transmettent plus facilement les mouvements.
• Les matelas en mousse sont globalement moins chers mais résistent moins bien à l’humidité.
• Les matelas en latex résistent bien au temps, à l’humidité et aux acariens. Ils sont cependant lourds et difficiles à manipuler.
Sachez enfin que les certifications affichées sur les matelas garantissent uniquement l’absence d’utilisation de métaux lourds ou de substances cancérigènes. Elles ne protègent pas des produits urticants ou allergènes parfois utilisés lors de la fabrication des matelas.
Voilà, vous êtes prêt à partir à la recherche du compagnon qui veillera sur vos nuits durant les 10 prochaines années.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail